Actualités

L'École

Formations

Formation doctorale

Recherche

International

Espace Entreprises

Qualité

Vie estudiantine

Bibliothèque

Génie Mécanique

Le génie mécanique se conçoit actuellement comme l’ensemble des opérations d’ingénierie visant à transformer un cahier de charge en une réalité industrielle. Partant d’études de conception, de calcul, modélisation et simulation, des procédés d’élaborations ou de fabrications sont ensuite analysées et raffinées pour aboutir à des solutions optimales et viables pour la production. Le point de départ étant un cahier de charge issu d’un client ou d’un développement innovatif pour créer des produits plus performants et plus compétitifs à mettre sur le marché, pour répondre à des exigences des normes vers un plus de sécurité et respect de l’environnement.   Ces procédés seront sélectionnés selon des critères économiques de satisfaction des clients avec les multiples tendances de la mode et du marché, mais aussi avec un respect des contraintes environnementales et de la sécurité. Ces opérations d’ingénierie doivent être étendues à tout le cycle de vie des produits.

La formation en Génie mécanique de l’Ecole Nationale d’Ingénieurs de Gabès a commencé en 2013/2014 pour donner suite à des demandes et après de longues discussions avec les représentants de l’environnement industriel, citant en particulier les responsables du Groupe chimique Tunisien, la société des ciments de Gabes. Ces industriels souhaitent la création d’une filière génie mécanique à proximité au sein de l’ENIG, qui est la seule école d’Ingénieur dans un rayon d’environ 150 km de la région sud-est du pays.  Dans cette région se concentre la plus grande partie d’activités pétrolières et de l’industries chimiques, étendues jusqu’aux frontières libyennes et algériennes. Ce qui a motivé le lancement de la formation en Génie mécanique pour renforcer et compléter les quatre autres formations de l’Ecole. Les ingénieurs en génie mécanique de l’ENIG permettent compléter l’échelle et appuyer l’encadrement des issues des autres institutions de formations des techniciens des cadres moyens assurées par les institutions de formation technologique et professionnelle de la région. 

Jusqu’aujourd’hui, 6 promotions et 113 Ingénieurs Génie Mécanique ont eu leurs diplômes de l’ENIG. Sur le plan d’employabilité, nos diplômés en génie mécanique, impulsés par l’historique et la renommée de l’ENIG comme deuxième école d’ingénieurs Tunisienne fondée en 1976 (juste après l’ENIT), se sont rapidement imposés sur le marché de l’emploi et sont en train de réussir leurs carrières dans tous les secteurs de l’industrie mécanique.

Mission : 

La filière Génie Mécanique de l’ENIG est structurée pour offrir une formation d’ingénieurs généralistes à dominante mécanique.  Cette   formation est suffisamment polyvalente et multidisciplinaire pour permettre aux futur ingénieurs Génie Mécanique de l’ENIG d’être présent dans tous les grands secteurs de l’industrie :  Production de l’énergie, transport, automobile, ferroviaire, construction navale, aéronautique, industrie minière et sidérurgique.  Ainsi que dans les secteurs de la recherche et de développement des procédés innovants de la conception à la fabrication. 

Au niveau d’une entreprise donnée, l’ingénieur en génie mécanique pourrait être chargé de la conception, de l’optimisation, de la planification et le suivi de la production. Il pourrait aussi conduire des opérations de recherches et de développement de procédés ou de méthodes innovatives pour élaborer un nouveau système ou produit plus performant ou plus compétitif.

L’ingénieur Génie Mécanique de l’ENIG est formé pour pouvoir intervenir dans tous les industries avancées et innovantes tout au long du cycle de vie des produits industriels : Etude de faisabilité, définitions d’avant-projets, conception bureau d’études et méthodes design et re-design, organisation et optimisation de la production et de l’industrialisation, conception des ateliers et chaines de production bien structurées et implantées dans un environnement adéquat à leurs activités. Il est exigé aussi, de l’ingénieur Génie mécanique, une attention permanente à l’optimisation de l’ergonomie, de la qualité des produits, le suivi de la satisfaction des clients, l’observation et le suivi des tendances de la mode, de l’évolution du marché et des préférences des consommateurs et l’anticipation par intégration d’un design innovatif de la beauté des formes et de l’esthétique du produit, conjointement à des études technico-commerciales. L’ingénieur génie mécanique interviendra aussi dans l’optimisation de la maintenance, le recyclage et la compatibilité environnementale dans une vision d’économie circulaire. 

L’ingénieur Génie Mécanique de l’ENIG est formé dans l’optique d’exercer dans l’industrie sur les plans national et international, avec une mobilité possible entre différentes missions, régions et secteurs industriels. Par sa formation scientifique solide et l’apprentissage tout au long de son carrière (date du diplôme + 35 à 40 ans).    

L’orientation et l’adhésion à une culture industrielle et de communication à l’international, est assurée par son intégration dans la formation de base à l’école, mais aussi par les visites industrielles, les stages et les projets de fin d’études réalisés chez des partenaires industriels nationaux et internationaux. (Industries de pétrole et énergie), industries du secteur aéronautique : Hutchison ; Safran (Zodiac Aerospace), Sogeclair-aerospace, Avionav etc.  Du secteur automobile : Peugeot-Citroën, Valeo etc. 

Dans l’entourage de proximité, les centrales électriques, la cimenterie de Gabès et le Groupement Chimique Tunisien, avec un accès direct au port de Gabès, sont des partenaires de premier plan de l’échange école-industrie. Ils contribuent à la formation, par l’offre d’un champ très large d’applications en génie mécanique et autres. 

Cette coopération avec les partenaires industriels permet d’instaurer une alliance consolidante des compétences spécifiques de l’ingénieur génie mécanique et d’avoir un feed-back sur l’efficience et la qualité de la formation de l’ingénieur, certains de ces partenaires contribuent en partie à la formation de nos élèves ingénieurs (Formateurs et enseignants venant du secteur industriel).

Ces échanges, avec nos partenaires industriels des secteurs avancés, permettent d’impulser la motivation et l’aptitude de l’élève ingénieur à l’innovation et la créativité, les visites, les stages d’été et les projets de fin d’études, renforcent l’acquisition des techniques du métiers et les compétences spécifiques de l’ingénierie génie mécanique tout en facilitant l’intégration rapide de l’ingénieur dans l’activité industrielle après le diplôme.

Formation en Génie Mécanique de l’ENIG

La formation en Génie mécanique de l’ENIG couvre trois volets : sciences fondamentales, formation spécifique dans les disciplines de l’ingénierie et sciences humaines. Les sciences fondamentales (Mathématiques, physique, Mécanique, thermodynamique) constituent une partie importante du volume total de la formation de base au premier et au second semestres du cursus, l’objectif principal est de renforcer les capacités de l’élève ingénieur en matière de raisonnement et la mise en œuvre des mathématiques pour la modélisation et la représentation   des diverses branches la physique et ses applications aux techniques de l’ingénieur. 

La partie dédiée à la formation spécifique dans les disciplines de l’ingénierie génie mécanique vise à offrir un profil d’Ingénieur généraliste à dominante mécanique, un Ingénieur suffisamment polyvalent et multidisciplinaire pour pouvoir exercer dans tous les grands secteurs de l’industrie ; à savoir la production de l’énergie, le transport automobile, le transport ferroviaire, la construction navale, l’aéronautique et l’industrie minière et sidérurgique. 

Pour atteindre cet objectif, le plan d’études est structuré pour couvrir les principaux aspects communs de la discipline tout en prévoyant la flexibilité de donner une teinte spécifique à la formation. Ainsi, on peut distinguer les compétences suivantes :

  •  Conception mécanique : l’élève ingénieur est formé de manière à pouvoir conduire les études de faisabilité, la définition d’avant-projets, la conception en bureau d’études et méthodes, design et re-design, perfectionnement de la fiabilité, durabilité et conformité aux normes et compatibilité environnementale. La compétence en conception devrait être en harmonie avec l’actualité de la technologie et s’appuie sur des méthodes d’analyse et de simulation numériques, cette compétence évolue graduellement au long du cursus de formation, par une complexité croissante, en taille et en diversité, des problèmes de conception et de simulation traités. 
  •  Industrialisation : l’élève ingénieur est préparé à traiter les aspects d’organisation et d’optimisation de la production et de l’industrialisation, la conception des ateliers et les chaines de production ainsi que l’optimisation de l’ergonomie. Il devrait être en mesure de définir une architecture de systèmes industriels de production segmentés et en réseaux distribués.   
  •  Recherche et innovation : la formation permet de développer chez le futur Ingénieur l’aptitude à l’observation et au suivi des tendances de la mode et de l’évolution du marché afin de pouvoir anticiper par intégration de designs innovatifs de produits. Il devrait être en mesure d’intervenir dans toutes les industries avancées et innovantes, tout au long du cycle de vie des produits industriels, ainsi que d’exercer dans les secteurs de la recherche et du développement des procédés innovants de la conception à la fabrication. 
  •  Management : La préparation de l’élève ingénieur à effectuer des études économiques et technico-commerciales, à orienter et traiter des aspects de gestion et d’optimisation de la qualité des produits et de la maintenance des systèmes de production, ainsi que l’intervention dans les politiques de recyclage et de compatibilité environnementale.
  •  Modules optionnels : 90 heures d’enseignement sont allouées à des modules traitant d’un thème spécifique de la discipline. Ce thème est actualisé en continu en fonction des nouveautés et/ou de la demande du marché d’emploi.

Le volet de sciences humaines, juridiques, économiques et sociales, est une partie indispensable de la formation, il est réparti sur les trois années d’études et est incorporé non seulement dans les modules dédiés à ces sciences (anglais, technique de communication, etc.) mais aussi dans des modules de spécialités (mini projets, visites industrielles etc.). 

L’exigence de l’obtention d’un niveau B2 en anglais et en français, a pour objectif l’adhésion efficiente à une culture industrielle et de communication orientée à l’international. Elle est structurée dans l’optique de permettre au futur Ingénieur d’exercer dans l’industrie sur les plans national et international et de développer ses aptitudes à l’apprentissage et au perfectionnement tout au long de son carrière (date du diplôme + 35 à 40 ans).    

Plan d'Etudes :

Ancien Plan d’études

Nouveau Plan d’études (valable à partir de 2022/2023)